Skip to main content

M. David Beasley, qui a bâti sa carrière dans la fonction publique et le monde des affaires au fil de plus de quatre décennies, s’attache à transcender les clivages politiques, religieux et ethniques pour défendre la cause du développement économique, de l’aide humanitaire, de l’éducation et de la coopération interculturelle et interconfessionnelle au profit des populations les plus vulnérables de par le monde. Ces 10 dernières années, M. Beasley a collaboré avec des personnalités influentes et des gestionnaires de programmes sur le terrain dans plus de 100 pays afin de mettre en œuvre des projets destinés à favoriser la paix, la réconciliation et le progrès économique. En Éthiopie, il a œuvré aux côtés de M. Tony Hall, ancien Ambassadeur des États-Unis auprès des organismes des Nations Unies chargés de l’alimentation, à un projet mené en partenariat avec l’organisation caritative Project Mercy en vue d’accroître l’accès à l’alimentation des personnes déplacées dans leur propre pays.

M. Beasley a également contribué à renforcer la coopération et la communication entre le monde des affaires, les milieux politiques et le secteur non gouvernemental dans des régions marquées de longue date par des tensions politiques, ethniques et religieuses. En 2016, accompagné de son équipe, il a organisé au Kosovo une conférence internationale qui a réuni des centaines de personnalités du monde des affaires et de la politique des Balkans, pour cinq jours de dialogue.

 

Au cours de son mandat de gouverneur de la Caroline du Sud (États-Unis d’Amérique), qu’il a exercé de 1995 à 1999, M. Beasley a su gérer avec le plus grand sang-froid des situations de crise. Grâce au leadership dont il a fait preuve avant, pendant et après le passage d’ouragans, des centaines de milliers de personnes ont pu être évacuées, et les ménages les plus vulnérables ont pu avoir accès à des vivres, à des soins de santé et à des abris pendant et immédiatement après les catastrophes naturelles. Faisant souffler un vent de réforme, il a réorganisé le système de justice pénale, l’économie, le système de protection sociale et le système éducatif de l’État. Fixant des objectifs mesurables et se concentrant sur certaines industries porteuses, il a transformé l’économie et créé un marché florissant, diversifié et robuste, obtenant ainsi un taux de chômage parmi les plus faibles du pays et un accroissement des investissements annuels du secteur privé. Il a établi une commission des relations interraciales et fait entrer dans son administration et accéder à des postes de responsabilité un nombre de femmes et de membres de groupes minoritaires particulièrement élevé. M. Beasley a été le premier gouverneur de la Caroline du Sud à demander que le drapeau confédéré soit retiré du bâtiment du Capitole de l’État, prise de position qui a figuré en bonne place parmi les facteurs lui ayant coûté sa réélection, mais qui lui a valu le prix “John F. Kennedy Profile in Courage Award”.

Au fil de sa carrière politique, M. Beasley a affûté ses talents de diplomate, qu’il a continué d’utiliser après avoir quitté ses fonctions publiques. Chaque année, il se rend dans pas moins d’une trentaine de pays pour promouvoir la paix; il a ainsi dirigé des conférences et des missions, notamment au Kosovo, au Soudan, au Soudan du Sud, en Tunisie et au Yémen. À la faveur de ses déplacements, M. Beasley a forgé des relations personnelles étroites avec les dirigeants de nombreuses nations, notamment des chefs d’État et des parlementaires. Titulaire d’une licence de l’Université de Clemson et d’un diplôme de droit (Juris Doctor) de l’Université de Caroline du Sud, il a enseigné à la Kennedy School of Government de l’Université de Harvard. Il a obtenu son premier mandat électif à l’âge de 21 ans, en qualité de membre de la Chambre des représentants de Caroline du Sud. Marié à Mary Wood, née Payne, il a quatre enfants.

Discours et articles

Le compte Medium officiel de David Beasley