Skip to main content

La France et le PAM luttent ensemble pour faire reculer la faim à travers le monde

WFP/Giulio d'Adamo
WFP/Giulio d'Adamo
PARIS – Grâce à la politique française d’aide au développement, et avec une contribution de près de 11 800 000 euros, le Programme Alimentaire Mondial poursuit son combat contre la faim et la malnutrition.

En 2018, 113 millions de personnes ont souffert d’insécurité alimentaire sévère. Une nouvelle fois, la France se mobilise. Cette contribution à destination de 18 pays va permettre au PAM de poursuivre son travail en apportant une aide alimentaire et nutritionnelle, des repas scolaires, ainsi qu’en renforçant la résilience et l’autonomie en reconstruisant les moyens de subsistance des femmes et des hommes. Beaucoup de ces pays sont touchés par de graves conflits, première cause de la faim dans le monde.

C’est notamment le cas en République Démocratique du Congo (RDC) - l'un des pays les plus touchés par les conflits en Afrique – où 85 millions d'habitants sont confrontés à l'une des pires crises alimentaire et nutritionnelle au monde.  Le PAM salue également la contribution anticipée de la France au Yémen, où les taux de malnutrition chez les femmes et les enfants sont parmi les plus élevés du monde : 3,2 millions de femmes et d'enfants nécessitent un traitement pour malnutrition aiguë.

Bon nombre des personnes que nous aidons fuient le conflit et ont été forcées d'abandonner leurs terres, leurs maisons et leurs emplois. La contribution française permettra ainsi au PAM de venir en aide aux réfugiés syriens au Liban et en Jordanie principalement, permettant notamment aux enfants d’obtenir un repas chaud grâce aux cantines scolaires. L’impact des investissements dans le cadre scolaire est indéniable, un tel dispositif est indispensable au développement des jeunes générations qui représentent le futur de ces pays. La contribution française permet au PAM de faire de l’éducation un levier pour la croissance et le développement des zones les plus fortement touchées, en ligne avec les politiques nationales. Les filles sont au cœur de cette politique, car elles sont souvent les premières à être retirée de l’école et à souffrir de l’insécurité alimentaire.

La France marque de nouveau son attachement à la collaboration inter-agences et finance plusieurs projets menés conjointement par le PAM et d’autres agences des Nations-Unies (FAO, UNICEF), notamment au Mali, qui porte principalement sur des activités de nutrition. En dépit des progrès considérables réalisés au cours des dernières décennies, la malnutrition demeure un problème immense et universel, qui touche tous les pays du monde et responsable de plus de problèmes de santé que toute autre cause.

Au total, l’engagement de la France permettra au PAM d’intervenir dans 18 pays : au Bangladesh, au Burkina Faso, au Burundi, en Corée du Nord, à Djibouti, en Éthiopie, en Jordanie, au Laos, au Liban, à Madagascar, au Mali, en Mauritanie, au Nigeria, en République démocratique du Congo, au Sénégal, au Soudan, au Tchad et dans les territoires palestiniens. A cette contribution s’ajoute l’aide anticipée pour répondre à l’urgence au Yémen ainsi qu’aux besoins du service aérien d’aide humanitaire des Nations unies (UNHAS) en République centrafricaine et en Mauritanie. UNHAS est parfois le seul moyen d’atteindre des zones reculées. C’est un outil indispensable pour toute la communauté humanitaire et nous remercions la France d’avoir contribué à maintenir ce service menacé par le manque de financement.

Grâce à cette contribution, le PAM peut continuer à œuvrer dans les zones de crises mais également à lutter contre les inégalités, priorité du G7 et commune au PAM et à la France. 

 

                                                                                          #          #          #

 

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies - sauve des vies dans les situations d'urgence et change des vies pour des millions de personnes grâce au développement durable. Le PAM travaille dans plus de 80 pays à travers le monde, nourrissant les populations prises dans des conflits et des catastrophes, et instaurant les bases d'un avenir meilleur.

 

Thèmes
France Financement La Faim Zéro
Contact

Suivez nous sur Twitter : @wfp_fr @wfp_media @wfpgovts 

 

Pour plus d'informations, veuillez contacter :

Tiphaine Walton, PAM/Paris, Mob +33 06 74 15 92 09