Skip to main content

Avec l'aggravation rapide de la crise alimentaire qui frappe le Kasaï, une région de la République démocratique du Congo (RDC) déchirée par les conflits, 7,7 millions de personnes - soit un quart de la population - n'ont pas accès à des quantités suffisantes d'aliments nutritifs.

Dans les communautés les plus défavorisées, neuf personnes sur dix sont en situation d'insécurité alimentaire, dont la moitié de façon alarmante.  Le taux global de malnutrition aiguë chez les enfants de moins de 5 ans atteint 14 %, soit un taux bien supérieur au seuil d'urgence de 10 %.  4,6 millions d'enfants souffrent de malnutrition aiguë, dont 2,2 millions souffrent de malnutrition aiguë sévère et risquent de mourir.

Depuis l'émergence du conflit en août 2016, on estime à 1,4 millions le nombre de personnes ayant été déplacées dans la région ou ayant fui vers l'Angola limitrophe. Alors qu'environ la moitié d'entre eux sont rentrés dans leur lieu d'origine, 762 000 personnes sont toujours déplacées à l'intérieur du pays.

La plupart des familles déplacées en interne ont maintenant raté deux saisons de semis consécutives. Les plus vulnérables d'entre elles ne mangent qu'une fois par jour, et se nourrissent uniquement de racines de manioc et de feuilles, des aliments pauvres en protéines, vitamines et minéraux. Les populations déplacées survivent en mendiant, se prostituant et en mangeant des graines normalement destinées aux semis.

7,7 millions
de personnes sont en situation d'insécurité alimentaire
2,2 millions
d'enfants risquent de mourir de malnutrition aiguë sévère
 169 millions de $US
sont nécessaires pour fournir une assistance jusqu'à septembre 2018

Ce que fait le Programme Alimentaire Mondial pour répondre à l'urgence au Kasaï

  • Aide alimentaire

    Le WFP distribue des rations de vivres (céréales, légumineuses, huile végétale et sel) à des familles particulièrement vulnérables. En 2017, WFP a aidé 450 000 personnes touchées par le conflit et prévoit d'atteindre 1,2 million de personnes en 2018.
  • Nutrition

    Pour prévenir la malnutrition chez les enfants en bas âge, les femmes enceintes et les mères allaitant leurs enfants, le WFP distribue des aliments nutritifs spécialisés.
  • Service Humanitaire Aérien (UNHAS)

    Pour répondre aux besoins des populations déplacées dans la région du Kasaï, l'UNHAS en RDC a augmenté ses efforts dans la région. Dans un contexte où l'accès aux populations affectées est un défi, l'UNHAS en RDC contribue à améliorer l'accès aux déplacés en envoyant des hélicoptères et avions à Kananga pour permettre aux acteurs humanitaires d'avoir une plus grande mobilité.

Comment vous pouvez aider

Faîtes un don aujourd'hui et contribuer à l'acheminement de nourriture vers ceux qui en ont le plus besoin.