Skip to main content

Qu'il s'agisse de conflits, de catastrophes naturelles ou d'échecs politiques, la sécurité alimentaire et la nutrition sont menacées dans de nombreuses régions du monde - même si la mondialisation est le moteur de la croissance économique, sociale et technologique. Dans toutes les nations et sur les continents, les citoyens ont de plus en plus d'attentes en matière d'obligation redditionnelle et de bonne gouvernance. Dans ce contexte, les gouvernements ont adopté à l'unanimité les Objectifs de développement durable (ODD) : il s'agit de la plus vaste tentative à ce jour de relever de multiples défis, comme la pauvreté, la faim et la malnutrition persistantes.

Pour parvenir à la Faim zéro (Objectif 2), les États doivent être en mesure d'élaborer et de mettre en œuvre des politiques qui favorisent la sécurité alimentaire et les objectifs nutritionnels. Ceux-ci renforcent la capacité des nations à résister aux chocs et aux facteurs de stress qui limitent la disponibilité des ressources alimentaires ou l'accès à celles-ci. Pour être pertinentes et efficaces, les politiques de sécurité alimentaire et de nutrition doivent être ancrées dans une gouvernance forte, des institutions réactives et un environnement favorable. Il s'agit souvent d'une combinaison de plans de gestion des risques de catastrophe, de systèmes de protection sociale solides et de programmes économiques et sociaux inclusifs.

Le Programme alimentaire mondial (WFP) offre une assistance technique et un développement des capacités sur mesure au niveau national pour renforcer les capacités individuelles des gouvernements dans tous ces domaines. Nous répondons aux lacunes capacitaires identifiées grâce à une procédure d'évaluation dirigée par le gouvernement partenaire, facilitée par nous-mêmes et appuyée par d'autres partenaires.

Cette procédure permet d'identifier la demande nationale en renforcement des capacités en suivant cinq axes critiques pour atteindre les objectifs nationaux en matière de sécurité alimentaire et de nutrition :

 

  • Politiques et législation
  • Obligation institutionnelle de rendre des comptes
  • Planification stratégique et financement
  • Conception et exécution des programmes nationaux
  • Mobilisation et participation des acteurs non gouvernementaux

 

Ces domaines orientent également l'offre d'assistance technique et de renforcement des capacités du WFP. La demande d'assistance du WFP doit s'articuler autour des priorités nationales de développement, des besoins critiques et des ressources disponibles. Les solutions appropriées en matière de sécurité alimentaire et de nutrition sont décidées conjointement par le gouvernement national et tous les partenaires de développement, dont nous-mêmes. Ces solutions peuvent consister à améliorer les capacités de planification préalable des secours et des interventions en cas d'urgence, la logistique, ainsi que la gestion de la chaîne d'approvisionnement ; à renforcer les capacités de réduction des risques grâce à des filets de protection sociale ; et à renforcer la gestion des risques climatiques, l'adaptation et la résilience. Les programmes nationaux prévoient souvent un soutien au développement des marchés locauxet un renforcement des capacités dans des domaines transversaux comme la nutrition et les programmes de lutte contre le VIH/sida.

L'assistance technique et le renforcement des capacités peuvent être fournis par le personnel du WFP et dans le cadre des activités de son programme, ou par le déploiement d'experts extérieurs. WFP peut également faciliter le transfert de connaissances par des tiers, par exemple par le biais de modèles de coopération Sud-Sud ou triangulaire, qui favorisent le partage des meilleures pratiques entre pays en développement.

54 bureaux pays du WFP
ont soutenu le renforcement des capacités nationales en 2015