Skip to main content

Pour parvenir à l'Objectif Faim Zéro, les vivres ne suffisent pas. Fournir une aide alimentaire dans une situation d'urgence peut sauver des vies, mais une nutrition adéquate au bon moment peut également contribuer à changer des vies et à briser le cycle de la pauvreté. 

C'est pourquoi, en tant que première organisation fournissant une aide alimentaire aux populations les plus vulnérables du monde, le Programme alimentaire mondial (WFP) fait de la nutrition un élément central de son travail.

Malgré des progrès significatifs au cours des dernières décennies, la malnutrition reste un problème colossal et universel. Une personne sur trois sur la planète est concernée par une forme de malnutrition. La dénutrition, c'est-à-dire l'insuffisance énergétique ou nutritionnelle, continue d'affecter plus de 150 millions d'enfants dans le monde, tandis que les taux de surpoids et d'obésité augmentent dans tous les pays. Les conflits et les catastrophes naturelles exacerbent le problème. 

La malnutrition, à son paroxysme, peut être une question de vie ou de mort et, à long terme, peut freiner les populations et les pays, minant ainsi l'économie et le développement.

Notre travail

Là où la malnutrition menace les populations les plus vulnérables du monde, WFP est en première ligne pour la prévenir et la combattre lorsqu'elle survient. 

Si la lutte contre la sous-alimentation en situation d'urgence est depuis longtemps notre raison d'être, notre attention s'est élargie ces dernières années pour englober toutes les formes de malnutrition, y compris les carences en vitamines et en minéraux - également connues sous le nom de « faim cachée » - et la surcharge pondérale et l'obésité, ainsi que la sous-alimentation. Cette démarche découle du constat selon lequel, ces problèmes ont les mêmes causes profondes : la pauvreté, l'inégalité et les régimes alimentaires inadéquats.

L'approche que nous avons adoptée est intégrée, avec des programmes conçus pour traiter et prévenir les causes directes de la malnutrition, comme les régimes alimentaires inadéquats, en complément à des programmes qui s'attaquent aux facteurs sous-jacents, comme la mauvaise connaissance des pratiques alimentaires ou le manque d'eau potable. Nous concentrons nos efforts sur les plus vulnérables, en ciblant les jeunes enfants, les femmes enceintes, les mères allaitantes et les personnes séropositives. 

Nous nous efforçons d'améliorer la disponibilité et l'accès à des aliments nutritifs, d'analyser et d'éliminer les obstacles auxquels les individus sont confrontés pour accéder à une alimentation saine, grâce notamment à notre outil d'analyse de la situation, Fill the Nutrient Gap. Nous aidons les pays à renforcer leur capacité à trouver des solutions à long terme et nous contribuons à élargir le dialogue politique sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Avec des défis actuels complexes et sans précédent, aucune organisation ne peut, à elle seule, mettre fin à la malnutrition. WFP est déterminé à jouer un rôle à part entière dans les initiatives et les plateformes interorganisationnelles telles que le Comité de la sécurité alimentaire mondiale, le mouvement SUN (Scaling Up Nutrition) et la Décennie d'action des Nations Unies pour la nutrition. En outre, WFP s'implique dans les partenariats dirigés par les gouvernements avec des agences des Nations Unies, des ONG, la société civile, des entreprises et des universités, ainsi que des agriculteurs, des producteurs, des revendeurs et des communautés locaux. WFP joue également un rôle de premier plan en faisant participer des partenaires du secteur privé à la lutte contre la malnutrition en tant que coorganisateur du SUN Business Network.

45%
des décès parmi les enfants de moins de 5 ans sont causés par la malnutrition
2 milliards
de personnes dans le monde sont carencées en vitamines ou en minéraux
13 millions
de femmes et d'enfants ont bénéficié des programmes de traitement et de prévention de la malnutrition du WFP en 2016

Domaines d'intervention

  • Malnutrition aiguë

    WFP apporte son expertise en nutrition pour aider les plus vulnérables avant, pendant, et après les crises humanitaires. Nous accordons la priorité à la prévention de la malnutrition, car elle réduit la souffrance humaine et constitue le moyen le plus efficace d'obtenir des résultats durables. Lorsque les enfants et les femmes souffrent de malnutrition aiguë (une nutrition inadéquate entraînant une perte de poids rapide), nous fournissons un traitement associé à des soins de longue durée pour les empêcher de basculer à nouveau dans la malnutrition
  • Malnutrition chronique

    Les 1 000 premiers jours, entre la conception et l'âge de deux ans, sont essentiels pour déterminer le destin d'un enfant. Dans ce court laps de temps, les dommages causés par une nutrition inadéquate peuvent entraîner un retard de croissance - un retard de développement dû à la malnutrition chronique et des dommages irréversibles au corps et au cerveau des enfants. WFP concentre donc ses efforts là où ils auront le plus d'impact, en ciblant les jeunes enfants, les femmes enceintes et les mères allaitantes pour prévenir la malnutrition chronique. Une alimentation appropriée dans cette fenêtre d'opportunité augmentera les chances de survie des enfants, renforcera leur système immunitaire et libérera leur potentiel.
  • Carences en vitamines et en minéraux

    Aujourd'hui, deux milliards de personnes sont touchées par des carences en vitamines et minéraux essentiels (micronutriments), ce qui les expose aux maladies infectieuses, aux troubles du développement physique et mental, à la réduction de la productivité au travail et à une 'augmentation du risque de décès prématuré. WFP lutte contre les carences en micronutriments grâce à des stratégies comme les micronutriments en poudre (ou « paillettes » de vitamines ou de minéraux) qui peuvent être ajoutés aux repas préparés à la maison ; l'enrichissement des aliments de base avec des nutriments ; et l'éducation pour promouvoir la diversité alimentaire.
  • Le surpoids, l'obésité et le double fardeau de la malnutrition

    Bien que ces problèmes semblent sans rapport, la dénutrition, l'obésité et la surcharge pondérale (qui vont de paire avec des maladies non contagieuses comme le diabète) ont les mêmes causes. De plus en plus, elles se développent de façon parallèle, affectant les personnes dans les mêmes pays, les mêmes communautés et les mêmes familles. Ce double fardeau de la malnutrition pose des défis sans précédent aux gouvernements que nous soutenons. WFP intègre ces éléments dans ses activités, notamment en promouvant une alimentation saine et en veillant à ce que les programmes fournissent des aliments appropriés dans le contexte de l'augmentation de l'obésité.