Skip to main content

Chaque jour, trop d'hommes et de femmes à travers le monde peinent à offrir à leurs enfants un repas nutritif. Dans un monde où suffisamment de vivres sont produits pour nourrir tout le monde, 815 millions de personnes - soit une personne sur neuf - se couchent pourtant l'estomac vide chaque soir. Elles sont encore plus nombreuses - une sur trois - à souffrir d'une forme quelconque de malnutrition.

L'éradication de la faim et de la malnutrition constitue l'un des grands défis de notre époque. En plus d'être source de souffrances et de problèmes de santé, une alimentation insuffisante - ou inadéquate - ralentit les progrès dans de nombreux autres domaines du développement comme l'éducation et l'emploi.

En 2015, la communauté mondiale a adopté les 17 Objectifs mondiaux de développement durable afin d'améliorer la vie des individus d'ici à 2030. L'Objectif 2 - la Faim Zéro - qui vise à éradiquer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir une agriculture durable, constitue la priorité du Programme alimentaire mondial.

 

Chaque jour, le WFP et ses partenaires travaillent pour nous rapprocher d'un monde sans faim. Grâce à notre programme humanitaire d'assistance alimentaire, nous fournissons des aliments nutritifs à ceux qui en ont désespérément besoin. En attendant, nos programmes complémentaires s'attaquent aux causes profondes de la faim et renforcent la résilience des communautés, ce qui nous évite d'avoir à sauver les mêmes vies chaque année.

Le monde a fait de grands progrès en matière de lutte contre la faim : le nombre de personnes souffrant de la faim a diminué de 216 millions par rapport à 1990-92, malgré une augmentation de 1,9 milliard de la population mondiale. Mais il reste encore un long chemin à parcourir, et aucune organisation ne peut à elle seule atteindre l'Objectif de la Faim Zéro. Si nous voulons voir un monde libéré de la faim d'ici 2030, les gouvernements, les citoyens, les organisations de la société civile et le secteur privé doivent collaborer pour investir, innover et créer des solutions durables.

Héros de la Faim Zéro

Mettez en place un don mensuel dès aujourd'hui pour permettre aux personnes qui souffrent de la faim de recevoir les aliments nutritifs dont elles ont besoin chaque mois, quelles que soient les circonstances.

En bonne santé, pas affamés

Un monde sans faim d'ici à 2030 est possible. Une campagne du Programme alimentaire mondial, de Project Everyone et de l'UNICEF vise à accélérer les choses.

Notre vision : cinq étapes vers la Faim Zéro

  • Faire passer les laissés-pour-compte en premier

    Pour réaliser le plein potentiel de notre économie mondialisée, les gouvernements nationaux doivent renforcer les systèmes de protection sociale pour les plus vulnérables. Offrir cette opportunité de croissance économique équitable augmentera le pouvoir d'achat des 2 milliards de personnes les plus pauvres, ce qui, à son tour, créera de la demande marginale supplémentaire, générera de nouveaux emplois et relancera les économies locales. Investir dans le développement solidaire n'est pas simplement la chose à faire ; cela relève également du bon sens économique.
  • Ouvrir la voie de la ferme au marché

    L'accès à des aliments nutritifs et abordables pour les 7 milliards de personnes que nous sommes est primordial. Nous devons innover et investir pour rendre nos chaînes logistiques plus efficaces en développant des marchés durables. Pour soutenir ces marchés, nous devons également améliorer les infrastructures rurales, en particulier les routes, le stockage et la distribution d'électricité, afin de permettre aux agriculteurs de toucher un plus grand nombre de consommateurs.
  • Réduire le gaspillage alimentaire

    Sur les 4 milliards de tonnes métriques de denrées alimentaires produites chaque année, un tiers est gaspillé, soit un coût annuel de près de 750 milliards de dollars US pour l'économie mondiale. Dans les pays développés, la nourriture est souvent gaspillée dans l'assiette, tandis que dans les pays en développement, elle est perdue pendant la production, car les cultures restent inutilisées ou non transformées en raison d'un stockage inadéquat ou parce que les agriculteurs n'arrivent pas à mettre leurs produits sur le marché.
  • Encourager la diversité des cultures de façon durable

    Aujourd'hui, dans le monde entier, quatre cultures (riz, blé, maïs et soja) représentent 60 % de toutes les calories consommées. Relever les défis du changement climatique, des disponibilités alimentaires et de l'accès à la nourriture nécessitera d'aider les agriculteurs à explorer et à identifier une gamme plus diversifiée de cultures. Pour cela, nous devons travailler avec les agriculteurs pour nous assurer qu'ils ont accès aux outils et aux compétences nécessaires, et créer un marché en sensibilisant les communautés sur l'importance d'une alimentation diversifiée.
  • Faire de la nutrition une priorité, dès les 1000 premiers jours de l'enfant.

    Rien n'est plus important pour le développement d'un enfant que la santé et la nutrition, en particulier pendant les 1 000 premiers jours (de la conception à l'âge de deux ans). Pour prévenir les retards de croissance et favoriser un développement sain, nous devons veiller à ce que les enfants et les mères allaitantes aient accès aux aliments nutritifs dont ils ont besoin.

Les Objectifs mondiaux

17 objectifs pour enrayer la pauvreté extrême, les inégalités et le changement climatique d'ici à 2030.
                                                            Share the Meal

Share the Meal

En appuyant sur votre smartphone, vous pouvez partager votre repas avec un enfant défavorisé. Nourrir un enfant pendant un jour ne coûte que 40 centimes d'euros.